Pourquoi suivre un stage au Cœur de l'arbre ?

Réponse de nombreux anciens élèves : pour la pédagogie !

J’enseigne le tournage avec passion et bonne humeur, en français et en anglais si besoin, en privilégiant la relation individuelle, à l’écoute de vos besoins spécifiques.
Méthode APPI® éprouvée depuis 25 ans, avec 3 stagiaires maximum par session et des programmes toujours « à la carte ».
C’est le mélange des niveaux qui permet des progrès rapides, j’en suis persuadé. Aussi, débutant(e), vous serez peut-être à l’atelier avec un papy déjà bien à l’aise : pas de panique, vous ferez des choses différentes, toujours adaptées à votre niveau et à vos envies.

Santacroze_family
galey_catherine

À la question maintes fois posée : " Vos stages, cela se passe comment ? "

Ma réponse a toujours été très courte : " Bien ! "

Le premier jour, pour un(e) débutant(e), voilà ce qui vous attend

9h : Accueil des participants, répartition des tours pour une mise à la bonne hauteur, prêt des blouses, présentation du déroulement de la journée.
Chacun se présente et fait part de son vécu et de ses souhaits.
Avant de mettre les tours en route, rappel des règles élémentaires de sécurité avec des exemples concrets.
Début du tournage par la mise au rond d’un carrelet en bois de hêtre (pas n’importe comment !), calibrage et talonnage pour obtenir un cylindre juste (si, si…).

10h30 Pause à la « cafète », l’été dehors, avec boissons chaudes, froides, tièdes.

11h Surfaçage du cylindre et dressage des sur-longueurs à la plane, outil fétiche de l’atelier, appelée aussi « l’outil au hasard », car, à part les gorges, il sait tout faire.
Traçage et réalisation de cannelures en V à la gouge à profiler.

12h30 / 14 h Repas libre (La Bourgogne est généreuse…)repas qui peut être pris en commun.

L’après-midi, mise en pratique des exercices du matin par la réalisation d’un maillet de sculpteur qui sera poncé (un luxe) et recevra une finition à la paraffine (un 2e luxe).
Affûtage des outils utilisés : gouge à dégrossir, tronquoir, plane et gouge à profiler.

17h On se quitte (provisoirement) non sans emprunter, pour ceux et celles qui le souhaitent, des ouvrages sur le tournage.

Le deuxième jour ? Venez donc !

VIDÉOS en vrac sur le net : prudence

1/ Danger potentiel

Danger parce que vous n’avez ni l’expérience ni le même tour que la personne qui se met en scène. Et rien ne vous est expliqué au sujet des dangers que sont l’enroulement ou de l’éjection de la pièce. Rares sont ceux qui postent des visages tuméfiés et pourtant, ça existe. Pas cool.

2/ Cela n’est pas formateur

Pas formateur parce que, soit la personne qui tourne est un quasi-débutant qui fait n’importe quoi n’importe comment. Mauvaise pioche. Soit c’est un tourneur de bon niveau qui vous montre ce qu’il fait (sans rien vraiment expliquer). Mais lui, il a du niveau, vous pas.

Pour savoir, il faut faire l’effort d’apprendre et ça, j’ai bien peur qu’on l’oublie devant un écran.